Histoire de la Vetrerie Venier: trois générations, une seule passion

Le verre de Murano est synonyme non seulement de créativité et de maestria, mais aussi de tradition, de passion et de dévouement, toutes choses transmises, avec la même intensité, de génération en génération.   L’histoire de la Vetreria Venier commence en 1938 avec la naissance, à Venise, de son futur fondateur, Enzo Laggia. À peine deux ans plus tard, en 1940, sa famille se transfère à Murano où sa mère est embauchée aux Vetrerie Franchetti, son père travaillant dans la production des conterie, les célèbres perles en verre vénitiennes. Vers onze ans, Enzo entre lui aussi dans le monde du verre et débute comme strisaòr (« tiseur », ouvrier chargé de chauffer les fours) à la Vetreria Cenedese. Il est ensuite graveur et finisseur à la Vetreria Marsiglio, puis meuleur à la Vincenzo Nason et enfin « grand garçon » (assistant du maître), à la Vetreria Seguso De Fortuna. Grâce à la profonde connaissance du matériau et des systèmes de travail qu’il a acquise au fil des ans, ainsi qu’à son intense passion et à sa grande volonté, Enzo, qu’on appelle Neno, commence aussi à travailler à l’étranger comme représentant et vendeur, voyageant ainsi dans toute l’Europe. Mais son plus cher désir était de posséder sa propre verrerie, à Murano. C’est pourquoi, après avoir fondé la société Muranese Export, en 1969, il achète, en 1975, l’ancienne verrerie Estevan Rossetto, qu’il rebaptise Vetreria Venier.   Entre-temps, les enfants d’Enzo Laggia, Elisabetta et Marino Roberto, c’est-à-dire la nouvelle génération de la famille Laggia, traçaient leur chemin dans le monde du verre, en travaillant d’abord aux côtés de leur père, puis à la conduite de la verrerie Venier. Et c’est à Marino Roberto Laggia qu’on doit la transformation de l’entreprise artisanale en une entreprise de haut niveau international. C’est lui, en effet, qui fit en sorte que la verrerie se consacre à une clientèle sélectionnée, celle-là même qui, au début des années 80, commençait à fréquenter les hôtels les plus huppés de Venise. Cette ouverture, alliée à un fort esprit d’entreprise, permit non seulement de faire connaître la marque Venier au sein de la jet set internationale, mais aussi de créer un nouveau type d’œuvres en verre, plus recherchées et particulières, pour aller au-devant des goûts les plus raffinés. S’appuyant sur cette philosophie, la verrerie instaura d’importantes collaborations avec des artistes affirmés du monde entier, ce qui ajouta un certain cachet à ses œuvres et donna un nouvel essor à la créativité déjà débordante des maîtres verriers de la Vetreria Venier. Ceux-ci, qu’il s’agisse de Pino Signoretto, de Walter et Mario Furlan ou de Luca Vidal, de Fabiano Amadi, de Giuliano Tosi ou d’Andrea et Fabio Tagliapietra, ont toujours été choisis parmi les virtuoses de l’île de Murano.   Une autre date très importante pour la verrerie fut l’année 2000, au cours de laquelle Marino décida d’agrandir les espaces d’exposition, faisant du showroom de Venier l’un des plus grands et des plus diversifiés de toute l’île. C’est ainsi qu’aux œuvres créées et réalisées par les maîtres verriers de la fornace, commencèrent à s’ajouter d’autres œuvres en verre extraordinaires. Aujourd’hui encore, ces œuvres sont sévèrement sélectionnées par les dirigeants de la verrerie.   Comme Enzo et Marino aiment à le souligner, l’atout de l’entreprise a toujours été le lien de confiance et d’estime unissant tous ceux qui participent à son activité. Parmi ces derniers, on se doit de citer les deux piliers que sont Alberto Fantin, le directeur général, et Roberto La Rosa, le directeur des ventes, qui travaillent aux côtés de Marino depuis plus de trente ans. Il faut citer aussi l’épouse de Marino, Valentina, qui depuis 25 ans est pour lui une assistante sans pareille, et le frère de celle-ci, Salvatore, qui s’occupe du secteur commercial.   Quant à la dernière génération, représentée par les petits-fils Nicola Laggia et Dimitri Piccolo, elle est destinée à continuer l’entreprise qui aura bientôt un demi-siècle. L’histoire de cette génération ressemble à celle de leurs parents et de leur aïeul, car depuis toujours elle a vécu au plus près du travail de la verrerie et respiré son intense activité. Nicola a enrichi son expérience par des séjours aux États-Unis et au Royaume Uni. Grâce à cela et à ses études de commerce international, il a pu jeter les bases de ce qui sera la future maison Venier. L’objectif des années à venir sera de faire connaître davantage la verrerie en Italie et à l’étranger, non seulement par ses produits, mais aussi par la création d’une véritable marque, capable de conserver les caractéristiques qui ont toujours été celles de l’entreprise, à savoir la créativité, la qualité, le caractère artisanal et la capacité d’être en phase avec son époque. Mais Nicola et Dimitri devront aussi poursuivre le développement d’un autre grand projet, initié par Marino avec l’achat de verreries proches : agrandir, d’ici 2019, l’espace d’exposition. Cela fera de Venier la verrerie la plus grande, la plus riche et la plus représentative de Murano. Une excellence dans l’art du verre couronnant l’engagement et le dévouement de trois générations.  
Glass Masters
Lorsqu’on rencontre Pino Signoretto, on comprend que la maîtrise naît de l’humilité et de l’expérience. [...]
Face à Walter Furlan, on ne peut que ressentir une profonde admiration pour ce maître dont les mains ont contribué à [...]
Savoir regarder est important, mais pour un maître verrier le dessin est tout aussi essentiel : c’est l’une des [...]
Nouvelles